Sandro Botticelli

BOTTICELLI

1445 - 1510

 

Sandro di Mariano Filipepi dit Botticelli, est né à Florence en 1445 où son père était tanneur.
Son surnom de Botticelli provient de "botticello" , qui signifiait "petit tonneau", nom donné à son frère aîné Giovanni, ou peut être à l'orfèvre chez qui Sandro avait été mis en apprentissage .

Vers 1460, Botticelli entre dans l'atelier de Fra Filippo Lippi (1406-1469), moine et peintre le plus réputé de Florence, pour ses peintures de scènes religieuses, il y travaille en compagnie d'autres peintres tels qu'Antonio del Pollaiuolo et Andrea del Verrocchio.

La peinture, l'orfèvrerie, la gravure, la ciselure, les émaux, sont des techniques qui marquent la formation de Botticelli jusqu'en 1467 où Lippi quitte la région de Florence. Botticelli reste à Florence, il installe son atelier à partir de 1470 Via della Porcellanna, près de l'Église Ognissanti.

Vers 1466 , il avait peint une "Vierge à l'enfant et un ange "dans l'atelier de Lippi, puis sur le même thème différentes vierges telles que "La Vierge de la Loggia", et "La Vierge à l'Enfant, les deux Anges et Jean Baptiste" en 1467, commandées par différentes familles de la ville.

En 1468, il achève son "Adoration des Rois Mages".

En 1470 le Tribunal de Florence (Guilde des Marchands) lui passe commande d'une peinture représentant la "Force" pour l'installer au dessus des sièges des juges, aux côtés d'autres peintures représentant les vertus, commandées à Verrocchio et à Pollaiuolo. 
Cette peinture lui vaut une certaine réputation, elle lui permet de vivre plus aisément grâce aux commandes des ecclésiastiques ou de familles florentines, peignant des madones, telle la "Vierge à l'enfant avec les six Saints" en 1470, ou son célèbre " Saint Sébastien" qu'il peint en 1474 sur un pilier de l'Église Santa Maria Maggiore.

En 1474, la famille Pucci, lui commande une peinture décorative de forme ronde pour une salle de réception sur le thème de "l'Adoration des Mages".

La même année une autre "Adoration des Rois Mages " est commandée par un homme d'affaires Gaspare di Zanobi del Lama, un partisan des Médicis pour la Chapelle Santa Maria Novella.

La famille Vespucci, qui habite son quartier à Florence lui commande différents travaux et en particulier la célèbre fresque de "Saint Augustin" qu'il peint en 1480 dans l'Église Ognissanti
Entre 1481 et 1482, l’artiste séjourne à Rome, avec d’autres peintres florentins comme Cosimo Rosselli et Domenico Ghirlandaio, il travaille à la réalisation des fresques " Les Épreuves de Moïse ", "La Tentation du Christ", et "La Punition des Rebelles" pour la Chapelle Sixtine en 1481 (
construite entre 1475 et 1477 par le pape Sixte IV ).

Reconnu, Botticelli reçoit des commandes de toutes les grandes familles de Toscane:

Son atelier réalise des tableaux et des fresques destinés à décorer les pièces intérieures des palais. Il peint ainsi 
" Nastagio degli Onesti " pour la famille Pucci en 1482, qui fera partie d'un cycle de quatre tableaux illustrant un conte du Décaméron de Boccace .

Botticelli préfère la technique de la détrempe à la peinture à l'huile qu'il n'utilisera jamais alors que cette technique importée de Flandre est connue à Florence depuis 1475.

Il commence aussi une série d'esquisses et dessins sur parchemins pour illustrer "La Divine Comédie "de Dante, à la demande de Lorenzo de Pierfrancesco de Médicis.

La célèbre fresque " Le Printemps" est réalisée, elle aussi en 1482 dans le Palais de Castello pour la famille Médicis dans un style mythologique et allégorique, en hommage au mariage du cousin de Laurent le Magnifique avec Sémirade d'Appiano.

"Vénus et Mars" peint en 1483, sur le thème de l'amour semble avoir été commandé par la famille Vespucci à l'occasion d'un mariage.

" La Naissance de Vénus" qui présente pour la première fois une nudité féminine non biblique, est peinte sur une toile vers 1845, car elle était destinée à être transportée et installée dans une villa de la famille Médicis.

En dehors des peintures profanes, Botticelli continuait à peindre des tableaux religieux avec la vierge comme sujet principal, thème qui était très demandé à l'époque. 
Bardi, le banquier des Médicis, lui avait commandé pour la Chapelle Santo Spirito un retable d'autel intitulé "Madone à l'Enfant avec Jean Baptiste et Jean L'Évangéliste" en 1484.
En 1487 , i l réalise aussi la célèbre " Madone à la Grenade"

A partir des années 1490, les peintures de Botticelli reflètent l’inquiétude de cette fin de siècle à Florence.

On ne sait si Botticelli a appartenu au parti de Savonarole ou à celui des Compagnaci mais après la mort sur le bûcher de l'impétueux prieur dominicain des Médicis en 1498, son art changea profondément il abandonna les scènes païennes pour se consacrer aux thèmes religieux , généralement pathétiques :

"La déploration du Christ avec les saints Jérôme, Pierre et Paul" (1490 ) " La Trinité avec Marie Madeleine " (1493) "La Vierge à l'enfant avec Jean-Baptiste" (1495) " La Crucifixion avec Marie Madeleine" (1497).

A partir de 1498, son style semble évoluer vers des compositions plus engagées et plus rebelles aux pouvoirs des Médicis :" l'Histoire de Virginie"ou "L'Histoire de Lucrèce" tableaux peints entre 1498 et 1504.

A partir de 1500, Botticelli s'engage dans la représentation de la vie du premier évêque de Florence, Saint Zénobie en quatre tableaux, qu'il fera achever par son atelier, car devenu infirme, à partir de 1504, il ne peut plus peindre. Cependant en 1501 il peint la "Nativité mystique" qui reste dans la continuité de ses allégories antérieures.

Il laisse inachevé une "Adoration des Mages", et meurt en Mai 1510 dans la maison de la Via della Porcellanna où il aura travaillé toute sa vie, reconnu comme étant le plus grand peintre de son époque.

"Toute l'ambiguïté de la culture de la Renaissance transparaît dans son œuvre : ainsi il peint la Madone, l'Enfant Jésus, les anges mais il peindra aussi l'admirable nudité de la Vénus grecque. Les Grâces et les centaures contrastent avec le Christ des Douleurs. Ses anges ont les traits charmants des éphèbes helléniques alliant ainsi la thématique chrétienne à la mythologie païenne ..." (Charles Wentinck)

 

*détrempe :Technique picturale où les couleurs sont broyées à l'eau, puis délayées ou détrempées au moment de peindre avec, soit de la colle de peau tiède ou de la gomme. C'est le plus ancien procédé de peinture connu.
La peinture à la détrempe exige une préparation soignée et une grande rapidité d'exécution car séchant très rapidement, les couleurs ne peuvent être reprises facilement.