Francisco GOYA

1746 - 1828

Francisco GOYA naît le 30 mars 1746, à Fuendetodos, près de Saragosse, il est le fils de José Goya, maître-doreur et de Gracia Lucientes. 
Vers 1760, Goya étudie la peinture à Saragosse chez José Luzan.

A Madrid en 1763, il se présente au concours de l'Académie, auquel il échoue. En 1766, il échoue au concours triennal de l'Académie de Madrid.
Entre 1767 et 1770, Goya quitte Madrid pour la France, puis l'Italie. Il est à Rome en 1771. En avril, il participe au concours de peinture de l'Académie de Parme ; il obtient six voix mais pas de prix. Il rentre en juin à Saragosse.

En 1771, Goya part pour l'Italie, où il reste environ une année. Il passe quelques mois à Rome et prend part au concours de l'académie de Parme, qu'il réussit (Annibal passant les Alpes, 1771). De retour en Espagne, il commence à réaliser une série de gravures à partir de tableaux de Vélasquez, qui est, avec Rembrandt, son modèle.
En juillet 1773, Francisco Goya épouse Josefa Bayeu, la sœur de Francisco Bayeu. Il s'installe à Madrid.

En 1775, Bayeu procure à Goya une importante commande : des cartons pour la Manufacture Royale de Santa Barbara.
En 1780, Goya est nommé académicien de mérite à l'Académie de San Fernando ; ses relations avec son beau-frère Bayeu se détériorent. José Goya, le père de l'artiste, meurt en 1781. Le 2 décembre 1784, Josefa donne naissance à un garçon, Francisco-Javier. En 1785, Goya fait la connaissance du marquis et de la marquise de Penafiel. 

Le 4 mai 1785, Goya est nommé directeur adjoint de la peinture à l'Académie de San Fernando. 
Le 25 juin 1786, Goya est nommé peintre du Roi d'Espagne. Le 30 avril 1789, Goya est nommé peintre du roi d'Espagne, par Carlos IV .
Mais en 1790, Goya est éloigné de la cour, où il perd ses protecteurs. 
A l'automne 1792, il voyage à Cadix où il tombe gravement malade et paralysé. Après plusieurs mois de maladie, Goya se remet, mais reste affaibli physiquement et complètement sourd. Son beau-frère Francisco Bayeur meurt en 1795. Goya est nommé directeur de la peinture à l'académie de San Fernando à Madrid. En 1796-1797, on prête à Goya une liaison avec Maria-Cayetana, duchesse d'Albe.
En 1797, Goya abandonne sa charge de directeur de la peinture à l'académie de San Fernando, pour raisons de santé. Il commence à graver les " Caprices " (" Los Caprichos ").
Entre août et novembre 1798, Goya peint la coupole de la chapelle royale de San Antonio de la Florida.
En février 1799, Goya publie le recueil des " Caprices " : les eaux-fortes sont retirées de la vente après quelques jours. Goya est nommé premier peintre de la Cour d'Espagne..
Goya peint de nombreux portraits , comme celui de la Famille de Charles IV en 1800, qui confine à la caricature et montre la famille royale sans la moindre idéalisation. Ses portraits doivent beaucoup à la spontanéité, car ils sont sans préparation ni étude,El Pescadoret (coll. Thyssen - Bornemisza, Madrid), La marquise de Santiago (J. Paul Getty Museum), Manuel Osorio de Zuñiga (Metropolitan Museum of Art), Jeune femme avec une mantille (National Gallery of Art de Washington DC), La porteuse d'eau (Budapest Muséum) La duchesse d'Abrantés (Musée du Prado) ou le portrait d'Antonia Zarate (National Gallery of Ireland). 

L'invasion de l'Espagne par les armées de Napoléon en 1808 et la guerre qui s'ensuit lui inspirent deux puissants chefs-d'œuvre," 2 mai à la Puerta del Sol (Dos de Mayo) et les Fusillades du 3 mai (Tres de Mayo), achevés en 1814 et conservés au musée du Prado : Goya y dénonce avec fougue la violence du conflit, ses répressions sanglantes et le martyre du peuple espagnol. Dans ces deux tableaux, comme dans ses toiles postérieures, Goya peint par touches épaisses de couleurs sombres, illuminées de jaune brillant et rehaussées de rouge.

"Dans les Désastres de la guerre", série gravée en 1810, il fixe également sa vision désespérée de ces événements et de l'humanité. 
En 1819, Goya vit avec Leocadia Weiss, une jeune veuve, parente de sa belle-fille, et sa fille Rosario. Le 24 juin 1824, Goya arrive à Bordeaux. Il séjourne à Paris en juillet et, en septembre, s'installe à Bordeaux avec Léocadia Weiss, et sa fille Rosario. 
En 1826, Goya effectue un court séjour à Madrid, où il revoit Francisco-Javier, âgé de 42 ans, le seul de ses fils qui ait survécu. 
Goya meurt à Bordeaux le 16 avril 1828.

" La manière d'étaler la couleur, les effets dramatiques et l'emploi de la lumière rappellent le Baroque mais par son esprit , l' œuvre de Goya appartient tout entière au XIXe siècle. Non seulement ses thèmes sont audacieux , inédits, mais certains aspects de sa technique picturale le sont tout autant. On en voit la preuve dans les peintures monochromes, fantastiques dont il s'entoure vers la fin de sa vie, et encore dans son œuvre célèbre, "le 3 mai 1808", où les condamnés tombent sous le feu du peloton d'exécution, non plus au nom d'une justice divine, mais au nom de la liberté..."(C.Wentinck)