Michel-Ange Le CARAVAGE

1571 - 1610

La vie du Caravage Michel-Ange reste obscure. On ignore, par exemple, s'il est né à Caravaggio (Lombardie, près de Bergame où exerçait Lorenzo Lotto) ou à Milan, car bien qu'il ait passé son enfance dans la première de ces villes,
son père travaillait dans la seconde à l'époque où il est né, le 29 septembre 1571.

Le Caravage subira l'influence de plusieurs courants et événements : la tradition de réalisme qui règne à Bergame, les ravages de la grande peste et la Contre Réforme.
Le Caravage entre en 1584 à l'atelier Pertanzano. A Milan, il bénéficie ensuite de la protection des Boromé, (Charles, archevêque de Milan et Frédérico). Agents de la Contre Réforme, ils ont produit des manuels d'instruction sur la représentation des images.
Grâce à Frédérico Boromé, il va à Rome et s'attire les grâces de deux mécènes, le cardinal del Monte et le cavalier d'Arpin.
En 1600, il reçoit une commande pour décorer l'Eglise Saint Louis des Français (chapelle Cantarelli) par un ensemble de tableaux illustrant la vie de Saint Matthieu.
Deux autres tableaux lui sont demandés pour l'Eglise St Maria di Populo (la conversion de St Paul et la crucifixion de St Pierre). Une dormition de la Vierge lui est commandée pour une chapelle de St Maria de la Scala . Sur l'ensemble des onze commandes religieuses qu'il a reçues , cinq ont été refusées, ce qui témoigne de la modernité sans concession de sa peinture.

En 1607, accusé d'avoir tué un certain Tomasi au cours d'une rixe, il est condamné à mort et doit fuir Rome. Il part d'abord à Naples, puis à Malte où il arrive en juillet 1607.
Il y produit une décollation de Saint Jean-Baptiste,(Le Caravage a peint toute une série de Saint Jean Baptiste )et des portraits de chevalier de Vignancourt.
En 1608, il est fait chevalier de l'ordre de Malte. Mais sa réputation le rattrape, il est emprisonné et radié de l'ordre, il fuit par la Sicile. Dès lors, il cherche à obtenir la grâce papale.
Il meurt sur une plage italienne en juillet 1610.

"C'est avec l'arrivée de peintres comme Le Caravage et Annibal Carrache que Rome, ennoblie par l'art de la Contre Réforme, va connaître une grande expansion vers 1600. Alors qu'à la fin du XVIe, le maniérisme s'enlise dans des exercices purement formel, Le Caravage revient au réalisme sans idéalisation . Il touche à beaucoup de domaines picturaux. Il est le pionnier dans certains d'entre eux. C'est à lui par exemple que l'on attribue la première nature morte autonome. Il est également connu pour ses scènes de genre. On trouve dans sa peinture beaucoup d'instruments de musique, ce qui est dû au goût de del Monte pour les petits concerts intimes.
Parfois il se sert lui-même de modèle, ce qui explique que les jeunes gens du Caravage aient un air de famille. Il innove aussi en s'intéressant à la peinture de chevalet et à la peinture à huile, qui répondent mieux aux désirs des commanditaires..."

Initiateur du clair-obscur, il donna son nom à un mouvement, le caravagisme, qui s'étendit à l'ensemble de l'Europe, particulièrement en Espagne et dans les Pays-Bas

Le joueur de luth - Le Caravage

Le joueur de luth - le Caravage

625

+ de détails

Choisir :

Ajouter au panier
Judith décapitant Holopherne  - Le Caravage

Judith décapitant Holopherne - Le Caravage

705

+ de détails

Choisir :

Ajouter au panier
La Vocation de St Matthieu - Le Caravage

La vocation de St Matthieu - Le Caravage

705

+ de détails

Choisir :

Ajouter au panier