Camille Pissarro

1830 - 1903

Camille Pissarro est né en 1830 à Saint-Thomas des Antilles dans une famille bourgeoise, il arrive très jeune à Paris pour recevoir une éducation classique dans un collège de Passy.Après un séjour à Caracas avec le peintre danois Melby et un bref retour à St Thomas, il s'embarque pour Paris et s'installera définitivement en France.
Doué pour le dessin, il décide de se consacrer à la peinture à partir de 1855 . Il fait rapidement la connaissance de Corot puis de Monet, et se consacre dans un premier temps à des travaux d' études en parcourant les rues des villes, ou la campagne.
En 1863 il expose pour la première fois au "Salon des refusés" et se lie d'amitié peu après avec Cézanne. Pissarro est le premier artiste que l'on peut rattacher réellement au mouvement impressionniste.

Lors de la première exposition impressionniste de 1874, il présente"gelée blanche"toile qui provoque un véritable scandale: la pauvreté du sujet déroute la critique, l'artiste ne s'est pas attaché au pittoresque ni à l'anedocte mais seulement à un rendu très fin des reflets de la lumière sur le sol et dans le ciel, il a une prédilection marquée pour la représentation de paysages ruraux
Ayant pris ses distances avec Corot et l'école de Barbizon, il veut ainsi privilégier avant tout la couleur, et les effets de lumière sur l'eau ou dans les nuances d'un paysage ou d'un ciel.

Avec Cézanne auprès de qui il travaille à Pontoise, Pissarro structure son style. Durant les années 1880, sous l'influence de Seurat et de Signac, il adopte la technique pointilliste " femme au fichu vert"en 1885. Soucieux avant tout de retranscrire la poésie de la nature, Pissarro en revient après ces expériences à une peinture exaltant la beauté de la lumière . Le " Bois de châtaigniers en hiver à Louveciennes" fut réalisé en 1872, avant le début de la fameuse "Période de Pontoise". 
Pissarro qui s'était montré essentiellement paysagiste, accorde une prédominance dans son œuvre à la figure humaine ainsi sa"jeune fille à la baguette" en 1881 témoigne de ce renouveau.
Son goût pour la simplicité et la poésie se traduit aussi dans le "Portrait de Félix " qu'il réalise pendant la "Période de Pontoise" (1872 -1884) marqué par l'influence de l'art de Cézanne. 
Le groupe des impressionnistes à la recherche de nouvelles formules se disperse . Le pastel sur toile "Étude de pommiers à Eragny"(1892), appartient à la période suivante de l'artiste, appelée "Période d'Eragny" (1884-1903). En cette période il rencontre Signac et de Seurat qui l'initient à leurs nouvelles méthodes pointillistes. Avec eux il formera le groupe des néo-impressionnistes. Pissarro travaille dans ce style durant quelques années mais vers 1890 il reprend sa technique ancienne, plus traditionnelle, et plus à son goût .
Pissarro commence à connaître à nouveau le succès et se consacre à diverses techniques : peinture, dessin, aquarelle pastel, lithographie et eaux-fortes. Quelques années avant sa mort, Camille Pissarro renoue avec un certain pointillisme comme dans un dernier hommage rétrospectif tel que "La Jeune fille cousant" réalisée en 1900 ou comme en 1901 au travers des toiles réalisées lors de ses voyages à Dieppe, au Havre, puis à Paris.
Il meurt en novembre 1903, en laissant une œuvre de plus de 1500 toiles. 
Cézanne, en 1906, lui rendra hommage en déclarant qu'il n'avait toujours été que l'élève de Pissarro.