Gustav KLIMT

1862 - 1918

"tout art est érotique ,Gustav Klimt l'a splendidement illustré..."(A.Loos)

 

Gustav Klimt est né le 14 juillet 1862 à Baumgarten près de Vienne en Autriche. Deuxième d'une famille de sept enfants, de Ernest Klimt , orfèvre ciseleur, et de Anna Finster , chanteuse lyrique. 
Gustav Klimt entre dès 1876 à l'Ecole des Arts Décoratifs de Vienne où il suit les cours de peinture du professeur Laufberger et de Julius Victor Berger.

En 1880, il crée un atelier de décoration avec son frère Ernst et un ami Frantz Matsch. 
Il se voit confier de nombreuses décoration de murs et de plafonds de villas, mais aussi de théâtres et édifices publics. Il décore ainsi la salle de réunion du Palais Sturany à Vienne, puis une salle du Château Royal de Palesch en Roumanie, ainsi que la Villa Hermès de Lainz ou encore les escaliers du Burgtheatrer de Vienne, ainsi que le plafond de l'établissement thermal de Karlsbad en Tchèquie. 
Klimt consolide sa réputation avec l'achèvement de la décoration de l'escalier du Kunshistorisches Museum. 
A partir de 1886 , Gustav Klimt commence à s'éloigner de l'académisme pour s'exprimer totalement à travers un art moderne .

Il se rapproche au début des années 1890 des écrivains Arthur Schniltzer, Hofmaansthal et Hermann Bahr tout en s'intéressant au symbolisme et à l'impressionnisme français.
En 1895, lors d'une exposition à Vienne, il découvre les œuvres de Liebermann, de Félicien Rops, mais aussi de Klinger, Böcklin et Rodin. 
Avec certains de ses amis dont Moser, Joseph M.Olbrich et Carl Moll, il crée en 1897 un journal intitulé "Ver Sacrum" (Printemps Sacré), avec l'ambition de créer un édifice consacré aux arts. Il participe la même année à la fondation de l'Union des Artistes Figuratifs, appelée aussi la " Sécession", avec dix neufs autres artistes de la Küntlerhaus de Vienne.

Il devient le président de cette association, dont l'objectif est de réformer la vie artistique. Il s'agit pour ces artistes d'allier l'art aux arts dits mineurs, et s'éloigner de toute compromission avec l'art et l'académisme établis. 
Cette fondation est en quelque sorte la réponse au mouvement "Art Nouveau " en France et au "Jugendstil" qui se développe en Allemagne. 
Le magazine "Ver Sacrum" devient le moyen d'expression de la "Sécession", et le porte parole de cette volonté de changer le monde.

Il peint en 1898 le célèbre tableau "Pallas Athénée" qui marque en quelque sorte cette émancipation de Gustav Klimt par rapport à l'art officiel. 
Cette toile fût l'objet de l'affiche de la première exposition de la "Sécession" en 1898.
En 1899, il peint "Nuda Veritas"veritable déclarationde guerre à l'idéal classique.

 

Au cours de l'année 1900, lors de la septième exposition de la "Sécession", Klimt présente sa toile intitulée " La Philosophie", qui est la première des trois toiles préparatoires avec "La Médecine " et "La Jurisprudence " qui lui avaient été commandées en 1896 pour illustrer les voûtes du plafond de l'Aula Magna, le hall d'accueil de l'Université de Vienne. 
Cette toile fait l'objet d'une critique sévère des autorités universitaires qui considèrent alors cette allégorie comme une provocation au libertinage et une atteinte aux bonnes mœurs. La presse accuse Klimt d'outrager l'enseignement et de vouloir pervertir la jeunesse . On lui reproche ses peintures trop érotiques, et on s'interroge sur sa santé mentale et sur ses crises de dépression. 

En 1901, "La Médecine" et "La Jurisprudence" font scandale. 
En 1902, il rencontre Rodin qui admire "la frise Beethoven"

A partir de 1903 , c'est la "période dorée"avec les "Serpents d'Eau", le "Portrait d'Adèle Bloch-Bauer", le Portrait de Fritza Riedler et "Danaé". 
En 1904, un riche banquier Belge Adolphe Stoclet lui commande la réalisation des mosaïques murales de la salle à manger d'un luxueux palais qu'il construit à Bruxelles sur les plans de l'architecte Hoffmann.
La richesse décorative de Gustav Klimt éclate dans "L'Attente "et dans " L'Accomplissement " qu'il réalise pour Adolphe Stoclet.

Klimt doit renoncer à voir ses peintures décorer l'Aula Magna,elles sont placées à l'Österreichische Galerie malgré ses protestations, en 1903. En 1905 il rachètera au Ministère les panneaux .
En 1908 il expose 16 toiles à la Kunstschau , parmi lesquels le tableau "Le Baiser" qui est le tableau le plus représentatif de son génie peint en 1905, sera acheté par l'Österreichische Staats Galerie. Il sera reproduit dans le thème de "L'Accomplissement" pour la fresque d'Adolphe Stoclet.

A partir de 1908, il quitte avec plusieurs de ses amis la "Sécession" qui selon lui tend à se scléroser, et il se consacre à la peinture de paysages ou de scènes allégoriques très ornementées,se rapprochant du pointillisme de Seurat, mais aussi de Van Gogh et de Bonnard 
Mais il s'intéresse aussi à la peinture intimiste et aux portraits. Il réalise des portraits de femmes de grandes dimensions avec des compositions richement décorées : " Portrait de Mäda Primavesi "et " Portrait de Friederike Marie ", ainsi que de nombreuses scènes de femmes nues aux poses langoureuses et érotiques ("les amies").

En 1910, Klimt participe à la Biennale de Venise avec succès . Il reprend le titre qu'on lui avait attribué de "décorateur fin de siècle", de peintre de l'intelligentsia autrichienne, et d'inventeur de l'art décoratif 

le 6 février 1918 il meurt d'une attaque d'apoplexie en laissant inachevées de nombreuses toiles.

Peintre parfois dénigré ,son œuvre lui confère une place très particulière dans l' histoire de l'art.

La danseuse - Gustav Klimt

La danseuse -Gustav Klimt

690

+ de détails

Choisir :

Ajouter au panier
Danae - Gustav Klimt

Danae - Gustav Klimt

420

+ de détails

Choisir :

Ajouter au panier